Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans… leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent… ils ont des amis très proches… ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques…

Ce bonheur va voler en éclats devant deux hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit.

Leur désarroi sera d’autant plus violent lorsqu’ils apprendront que cette brutale agression a été organisée par l’un des jeunes ouvriers licenciés en même temps que Michel, par l’un des leurs…

Film présenté par Pascal Benutruy, critique à Positif

Respect et tolérance entre mineurs et activistes gays, feel good moovie !

Pour soutenir la grève des mineurs de 1984 dans le Royaume Uni de Margaret Thatcher, un groupe d’activistes gays et lesbiens londoniens récolte des fonds pendant la Gay Pride. Ils prennent ensuite la route du Pays de Galle en minibus pour remettre l’argent directement aux familles d’un petit village minier. Entre les citadins décomplexés et les villageois désespérés, le fossé culturel est gigantesque, le choc des styles de vie violent… et tous vont en sortir changés, pour le meilleur.

Basé sur des faits réels (oui oui), ce film prône l’ouverture, la tolérance et la solidarité. Casting impeccable, crises de fou-rire et crises de larmes assurées, on sort de la salle réjouis et rassurés sur la nature humaine : à voir absolument !

1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.

Ce film passionnant retrace l’histoire fascinante de Alan Turing, mathématicien de génie incarné par un Benedict Cumberbatch bouleversant. Considéré comme le père des ordinateurs et de l’intelligence artificielle, Alan Turing a selon plusieurs historiens joué un rôle déterminant durant la seconde guerre mondiale, et aurait accéléré la chute du nazisme.

Il fut pourtant persécuté pour son homosexualité par le gouvernement britannique dans la période d’après-guerre.

A l’hôpital de Brest, une médecin pneumologue fait le lien entre des morts inexpliquées et la prise d’un médicament prescrit depuis une trentaine d’années. Le combat qu’elle mène contre l’ordre établi, à la fois le laboratoire Servier et les autorités de contrôle sanitaire, est filmé comme un thriller.

Film humaniste où se vérifie la phrase d’Einstein «  le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ».

Voici un film qui nous ramène à une aventure technique et culturelle. Celle qui a conduit Auguste et Louis Lumière,deux bisontins fils de haut-saônois (Ormoy), à inventer le cinématographe en 1895. Avec leurs premiers films restaurés et mis ici en valeur par une scénarisation impeccable, ils ont mis en place des techniques, inventé les premières scènes préparées, créé les premiers reportages, imaginé des univers qui ont encore cours aujourd’hui. Sans eux, CinEclate, Cinémavia et tous les films de notre festival n’existeraient peut-être pas de la même manière. Ils ont indéniablement changé le monde, notre manière de percevoir ce qui nous entoure. Grâce à eux, nous vivons de belles aventures dans les salles obscures. Ce film est une pépite à ne pas rater.

Issue du programme du Conseil National de la Résistance – sous le magnifique intitulé Les jours heureux -, la Sécurité Sociale est créée en 1945 dans une France ruinée et dévastée.  

Mais qui connaît l’histoire de la « Sécu » et celle de ses bâtisseurs, comme le ministre Ambroise Croizat ? Ce poignant long-métrage de Gilles Perret raconte, à travers de nombreux témoignages et images d’archives, la genèse de ce bien commun, ce qu’elle est aujourd’hui et ce qu’elle pourrait devenir. Une Histoire qui nous concerne tous, une lutte qui n’est jamais finie.

Animateurs et développeurs de projets sociaux et participatifs à Autun, Agathe et

Thibault partent à la rencontre d’initiatives positives à travers le Monde. Ils vont à la rencontre des populations, découvrent des projets qui valorisent le vivre-ensemble. Dans leurs bagages, une mallette de jeux pour cultiver le partage et l’amitié. De leur tour du monde des initiatives, ils en retirent  plusieurs pistes différentes pour progresser, exister, ensemble tout simplement, où que l’on soit et qui que l’on soit. Une galerie de personnages et d’actions qui changent le quotidien de communautés. Un film et des jeux à découvrir ensemble.

Dans les années 30, Jesse Owens, jeune afro-américain issu du milieu populaire, se prépare à concourir aux Jeux d’été de 1936 à Berlin. Alors qu’il lutte contre le racisme ambiant, les Etats-Unis ne sont pas encore certains de participer à ces Jeux. Stephen Hpkins revient sur le parcours de l’athlète qui à lui seul, a contrarié les discours raciaux d’ Adolf Hitler et empêché la glorification du Troisième Reich lors des Jeux Olympiques.

Comédie dramatique et historique la lutte sociale vue au plus près.

Fin du XIXeme siècle à Turin, les accidents se multiplient dans une usine de textile au rythme de travail insoutenable. Après un nouveau drame et un conflit avec le contremaître, tous décident de partir une heure plus tôt. Les patrons prennent des sanctions et profitent de l’inexpérience des ouvriers… L’instituteur, militant socialiste venu de Gênes, les encourage et les pousse à s’organiser.

Film choral dans lequel chaque personnage a de l’importance, cet éloge du collectif est avant tout un rappel douloureux des luttes longues, inégales et difficiles qui ont permis les avancées sociales et les améliorations des conditions de travail des ouvriers.

Jeune photojournaliste éprise d’idéal, Camille part en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se prépare. Très vite, elle se passionne pour ce pays et sa jeunesse emportée par la tourmente. Désormais, son destin se jouera là-bas. Le 12 mai 2014, Camille Lepage accompagnait un groupe de miliciens anti-balaka sur lesquels elle réalisait un reportage photo. Ils circulaient en moto. Ils sont tombés dans une embuscade dressée par un groupe opposé, les Séléka. Camille a été tuée sur le coup. Elle avait 26 ans. Aujourd’hui, cinq ans après la mort de Camille, l’enquête piétine. Camille, un film pour ne pas oublier.