En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…

Invictus n’est pas un film sur le rugby, c’est un film profondément humaniste, avec une mise en scène éblouissante de Clint Eastwood, qui montre comment Nelson Mandela a réussi à changer la société sud-africaine.

En 2050, la médecine est remplacée par une machine : le Sherlock. Sorte de super scanner qui non seulement diagnostique, mais soigne également suivant les moyens du patient. Le docteur n’est plus qu’un conseiller financier qui propose des assurances, des mutuelles et des solutions plus ou moins radicales…

Le dimanche, c’est toute la vie de Jean Dézert. Alors c’est un dimanche, bien sûr, qu’il rencontre Elvire, une jeune femme qui vient lui apporter ce dont il rêve secrètement : l’aventure…

Léo, un an et demi, est le fils du directeur d’une usine de produits chimiques. Quand les employés apprennent la fermeture de l’usine, Bruno, un ouvrier plus radical, enlève Léo pour négocier…

Un jeune garçon fait mine de se rendre à l’école et se cache sous un pont.

Une adolescente en larmes attend prostrée sur le banc d’un arrêt de bus. Une femme vient les chercher tour à tour et les conduit sur le parking d’un hypermarché. Les enfants sortent du véhicule, la femme ouvre le coffre pour en extraire un gros sac poubelle. Ils entrent alors tous les trois précipitamment dans le magasin…

Le jeune et naïf Claude Bukowski, fils d’un fermier patriote, quitte son village natal de l’Oklahoma pour New York, qu’il souhaite visiter avant d’être incorporé comme militaire et partir pour la guerre du Vietnam.

En chemin, il se retrouve au milieu d’un rassemblement de hippies dans Central Park, Il sympathise avec eux et tombe immédiatement sous le charme de la belle Sheila. En quelques heures, Claude fait alors l’expérience de la liberté, des drogues et cesse peu à peu de croire en ce qu’il avait jusque‑là considéré comme étant juste.

Film culte du réalisateur de « Vol au dessus d’un nid de coucou », de « Valmont » et « d’Amadeus », Hair est la mise en scène cinématographique d’une comédie musicale sacralisée au temps des hippies. Un monument pacifiste ! Une utopie chantante !

Ce sont des enfants venus des quatre coins du monde, des enfants qui se battent pour défendre leurs convictions. Ils s’appellent José Adolfo, Arthur, Aïssatou, Heena, Peter, Kevin et Jocelyn… Jamais ils ne se sont dit qu’ils étaient trop jeunes, trop faibles, trop isoles pour se lever contre l’injustice ou les violences. Pour Gilles de Maistre, filmer des enfants engagés revient à filmer des enfants qui ne courbent plus l’échine, qui réclament que le droit international des enfants soit enfin appliqué .

« Le Dictateur » est le premier film parlant de Charlie Chaplin. Le film préparé dès les pogroms contre les Juifs en Allemagne hitlérienne (1933), sort à Londres en 1940. Il est mal accueilli aux Etats-Unis du fait de la volonté de neutralité. Il est interdit en Allemagne.

Après 1945 le film entame sa carrière d’abord en France avec huit millions de spectateurs.

Ainsi le petit barbier juif du ghetto qui ressemble au dictateur de Tomainia, va pouvoir délivrer son message de paix à l’extrême fin du film.

 « Tu m’entends Hannah ?… ! L’âme de l’homme s’est dotée d’ailes et enfin elle prend son envol. Elle vole vers la lumière de l’espoir, vers l’avenir ! Lève les yeux Hannah, lève les yeux ! ».

Au XXIIe siècle, la Terre n’est plus qu’une immense décharge à ciel ouvert que l’humanité a déserté. Au milieu de ce dépotoir, Wall-E, un petit robot éboueur, poursuit la tâche de nettoyage pour laquelle il a été programmé.

Sa vie solitaire se voit bouleversée avec l’arrivée d’EVE, une petite robote en mission, dont il tombe amoureux. Et lorsqu’EVE doit repartir dans l’espace, il se lance à sa poursuite sans hésitation. Pour rester avec elle, il est prêt à aller au bout de l’univers et vivre la plus fantastique des aventures !

Poétique, drôle et émouvant, Wall-E symbolise le gâchis du consumérisme ! A (re)découvrir en famille !

Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans… leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent… ils ont des amis très proches… ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques…

Ce bonheur va voler en éclats devant deux hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit.

Leur désarroi sera d’autant plus violent lorsqu’ils apprendront que cette brutale agression a été organisée par l’un des jeunes ouvriers licenciés en même temps que Michel, par l’un des leurs…

Film présenté par Pascal Benutruy, critique à Positif